Menu

Assurance auto : quels risques en cas de non-paiement ?

Défaut de paiement d’une assurance auto et délais légaux

En l’application du code des assurances (Article L113-3), l’assureur vous accorde un délai de 10 jours après la date d’échéance de votre contrat pour restituer le montant de vos cotisations. Ce délai expiré, il vous envoie une lettre de mise en demeure dont le but est de vous rappeler votre retard de paiement et vous relancer pour procéder à la régularisation de la situation avant 30 jours . Toutefois, vous maintenez vos garanties actives. Si après ce nouveau délai, aucun versement n’a été effectué, vos garanties sont suspendues et vous avez 10 jours supplémentaires pour payer. Au final, l’assureur résilie définitivement votre contrat pour non paiement de prime sans pour autant vous dispenser du montant exigé. Toutefois, dans certains cas, votre contrat peut reprendre effet si vous arrivez à trouver un accord avec votre assureur après bien sur le paiement  de votre dette envers lui. Nous vous conseillons, alors, d’essayer au mieux de régler la situation avec votre compagnie d’assurance auto avant l’expiration de ces 40 jours en trouvant un accord avec elle à l’amiable.

Non paiement de prime intégrale ou fraction de prime : Même impact

Il faudrait savoir qu’un défaut de paiement d’assurance même une seule traite a le même impact qu’une prime annuelle intégrale. Suite à une résiliation pour non paiement, le conducteur résilié reste redevable de la cotisation annuelle moins la somme des échéances déjà versées.

Dans le cas où votre résiliation résulte d’une phase financière critique ou encore suite à un montant de prime trop cher, nous vous recommandons de procéder au paiement du montant du à votre assureur actuel afin de virer vers une police d’assurance moins chère.

Pourrai-je souscrire facilement à un nouveau contrat suite à une résiliation pour non paiement ?

Dès que votre contrat est résilié par votre assureur pour non paiement de prime, l’information est systématiquement rapportée sur le fichier de l’AGIRA accessible par tous les professionnels d’assurance en France. Vous pouvez comprendre, donc,  qu’il est difficile de détourner la situation car tout assureur avant d’accepter votre souscription vérifie vos antécédents sur ce fichier afin de définir le risque que vous représentez. Un conducteur résilié pour non paiement représente un gros risque pour l’éventuelle compagnie d’assurance, d’où l’hésitation de la plupart à lui proposer un contrat d’assurance.

Toutefois, en vue de compenser le risque, le prix en prend un coup. Le montant de la prime d’assurance proposé à un conducteur résilié pour non paiement est souvent trop élevé. Afin de voir disparaitre cette mention sur le fichier de l’AGIRA, il convient de régler la totalité somme due par votre ancien assureur qui est souvent accompagnée par des majorations de retards. Ne faites surtout pas trop prolonger votre durée de la suspension d’assurance et essayez de souscrire à un nouveau contrat le plus vite possible en ne dépassant pas un délai d’un mois sinon vous risquez de voir les tarifs proposés à la souscription augmenter encore plus.

Comment souscrire à une nouvelle police d’assurance auto ?

Suite à la résiliation d’un contrat d’assurance auto, il est fortement recommandé de s’orienter vers un professionnel d’assurance spécialisé pour les profils à risques. Toutefois, il faut se préparer à recevoir des offres aux tarifs démesurés. Afin de réduire au mieux vos dépenses en assurance, procédez intelligemment et faites une étude comparative au préalable. Plus vous avez de devis, plus il vous est possible de repérer l’offre la plus avantageuse et la mieux adaptée à votre profil.

 

No comments

Laisser un commentaire

assurance auto résiliée