Menu

Votre assureur vous refuse une réduction de prime ?

Il peut s’avérer que malgré l’amélioration de votre risque, votre assureur reste fermé à l’idée de baisser le tarif de votre assurance. Dans ce cas, la loi vous donne le feu vert de résilier votre contrat en envoyant seulement une lettre recommandée avec accusé de réception faisant part à votre assureur de votre décision. La résiliation sera effective dans les 30 jours qui suivent votre envoie.

Votre assureur décide d’une augmentation de prime :

Il est à noter que cette possibilité dépend en premier lieu des conditions mentionnées sur le contrat. Vérifier donc le chapitre « Résiliation » sur votre contrat afin de savoir si, suite à l’augmentation du tarif appliqué par votre assureur, vous êtes en droit de mettre à terme votre contrat ou encore s’il existe un pourcentage d’augmentation minimal à appliquer.

Il faut préciser cependant que l’augmentation de la prime en conséquence d’un enregistrement de malus n’est pas incluse dans les cas ouvrant droit à la résiliation du contrat.

Un changement de situation personnelle tout comme professionnelle :

Il peut arriver que suite à un changement de situation, que ce soit personnel ou professionnel, vous vous trouvez dans l’obligation de changer d’assureur. En effet, la loi vous donne le droit de résilier votre contrat suite à :

  • Un déménagement.
  • Une retraite ou cessation définitive d’activité professionnelle
  • Changement de votre situation ou régime matrimoniale.

Toutefois, afin que ce motif soit valable, il est nécessaire que le changement en question ait un impact sur le risque garanti (augmentation ou réduction du risque couvert par votre contrat).

Afin de savoir si votre nouvelle situation influence le risque garanti, est peut donc être présenté à votre assureur comme motif pour la résiliation, vous pouvez demander un nouveau devis pour les mêmes standards (garanties et franchises) que le contrat courant.

assurance auto résiliée