Menu

Le principe du bonus-malus en assurance auto !

Il faut savoir que chaque compagnie d’assurance automobile applique le principe du bonus-malus pour la fixation du montant à payer mensuellement. Ce dernier est un système de réduction-majoration de la cotisation exigée à chaque échéance annuelle. L’assuré aura droit à une réduction de la prime de base qui variera selon le nombre d’années sans sinistre ou dans le cas contraire, une majoration et augmentation de prime en fonction du nombre de sinistres que vous enregistrez.

N’enregistrez aucun sinistre pendant toute une année vous donne la possibilité d’augmenter votre bonus, tandis qu’un sinistre signifie un malus sur votre ardoise.

Le bonus-malus a un lien direct avec la prime de référence. C’est à dire que si vous disposez d’un bonus, le montant que vous payerez sera moins cher que la prime de référence, à l’opposé si vous avez un malus, le tarif que vous paierez sera plus important.

La période sur laquelle on se réfère pour estimer et déterminer le bonus-malus est de 12 mois consécutifs avant 2 mois de l’échéance annuelle du contrat. Par exemple pour un contrat dont l’échéance annuelle est le 31 Décembre, la durée de considération des sinistres sera du mois d’octobre précédent au mois octobre qui le suit.

Il est à savoir que bien que la règle de fonctionnement du bonus-malus est imposée aux assureurs, ils restent libres à déterminer la prime de référence qui leur convient. Il est donc nécessaire de vérifier en premier lieu la prime de référence applicable.

Seuls les sinistres qui relèvent complètement ou partiellement de la responsabilité de l’assuré sont pris en compte dans le calcul du bonus-malus. Cela dit, les sinistres tels que les accidents de stationnement sans tiers identifié, les incendies, les vols et les bris de glaces sont exclus de ce calcul.

assurance auto résiliée